L'Art du Qi Gong - San Bao Gong Yang Sheng : nourrir la vie, corps, énergie, esprit
RSS Devenir Fan

Articles récents

Acupuncture
Taiji Quan et Alchimie
Les limites du Qi Gong en club
Qi Gong Médical (Wai Qi Liao Fa - Fa Gong)
Fa Jing 發勁

Catégories

Histoire du Qi Gong
Purification
Qi
Qi Gong
Taiji Quan 太极拳
Thérapie Qi Gong
Wai Qi Liao Fa
fourni par

Mon blog

Aspect thérapeutique du Taiji Quan dans les applications martiales


Lorsqu’on me demande l’aspect thérapeutique du Taiji Quan, je ne peux m’empêcher à un moment donné de la pratique d’enseigner l’aspect martial. Cela déconcerte la plupart des pratiquants, qui me disent « ce n’est pas ce que je recherche, je ne veux pas apprendre à me défendre mais à renforcer ma santé et prendre conscience de mon corps. »
 
Alors pourquoi j’enseigne l’aspect martial du Taiji Quan dans l’aspect thérapeutique et ou spirituel ?
 
En Médecine Traditionnelle Chinoise (MTC), la première ligne de défense est la peau, la deuxième est les muscles et les tendons.
Travailler l’aspect martial du Taiji permet d’avoir un contact avec la peau du partenaire, ce qui créer un échange bioélectrique entre nos différentes cellules. A l’image des frottements des massages, ont créé une réaction électropositive qui stimule nos pores, augmente nos défenses immunitaires et évacue les tensions superficielles.
Les applications martiales et plus particulièrement les Qin Na (clé et luxation), permettent de prendre conscience, d’étirer et de tordre nos muscles et tendons, ce qui permet de les renforcer tout en les assouplissants. Le fait de provoquer une légère douleur des articulations, lors des luxations, permet d’éviter les erreurs de postures dans notre vie quotidienne.
Un autre aspect important, est l’enracinement de la posture et l’apprentissage du déplacement juste. Cela permet de prévenir les chutes et les entorses des chevilles.
 
Un autre aspect important est la respiration. Lorsque le partenaire attaque, il expire, celui qui se défend, inspire. On échange ainsi l’énergie Yin/Yang lors de cette respiration consciente en même temps que le mouvement. On entre dans la pratique des soins Wai Qi (souffle externe). Un qui émet, l’autre reçoit. On s’équilibre ainsi mutuellement. Cela est plus particulièrement vrai lors des pratiques de Tui Shou (mains collantes).
 
Dans l’aspect martiale du Taiji, j’enseigne donc à se défendre des attaques pathogènes tel que le Vent, le Froid, l’Humidité, la Chaleur et les agressions diverses, en renforçant nos lignes de défenses (peau, muscles et tendons). On entre dans la pratique du Qi Gong, sans forcément parler d’énergie, aspect difficile à appréhender, pour un débutant de culture occidental, qui est plus axé sur le matérialisme.
 
L’aspect spirituel est également abordé lors de la pratique martiale du Taiji.
En effet prendre conscience des mouvements du partenaire et de notre propre corps, accompagné de la respiration, nous met en étroite relation. On peut apercevoir la pensé ou l’émotion du partenaire, jusqu’à même devenir le reflet du partenaire, et enfin se fondre dans l’environnement lors de l’échange de la pratique à deux.
C’est l’aspect le plus élevé de la pratique du Taiji Quan, qui peut également être appréhendé par l’aspect martial. On entre dans une méditation active/collective.


0 commentaires pour Aspect thérapeutique du Taiji Quan dans les applications martiales:

Commentaires RSS

Ajouter un commentaire

Votre nom :
Adresse email : (obligatoire)
Site web:
Commentaire :
Vous pouvez modifier votre texte : agrandi, gras, italique, etc. avec les codes HTML. Voici comment faire..
Post Comment
Assistant de création de site fourni par  Vistaprint